La semaine dernière, je vous faisais part de ma sélection à la cérémonie des femmes remarquables de Veauche, catégorie Culture. La soirée s'est déroulée hier soir, et je ne suis pas près de l'oublier !

Depuis que j'ai écrit Arrête, Margaret !, j'ai eu l'occasion de faire des rencontres merveilleuses et de vivre plein d'expériences intéressantes. Auto-édition, puis édition chez L'Alchimiste, première séance de dédicaces et maintenant première participation à une remise de prix...

C'est chouette de la part de la ville de Veauche de mettre à l'honneur ce qui se passe d'intéressant dans la commune. C'est positif, c'est optimiste... Margaret aurait beaucoup aimé cet état d'esprit.

Je ne mens pas, je n'avais pas le trac. Peut-être parce que mes nombreux galas de danse m'ont donné l'habitude de m'exposer sur scène. J'avais choisi une belle robe rouge, j'étais prête à gagner aussi bien qu'à féliciter la lauréate. Il faut avouer qu'il n'y avait pas un enjeu énorme, ça aide à rester détendue...

100_0305

Mais quand même, avec un tout petit effort d'imagination, cela faisait un peu penser à la cérémonie des César. Quand j'ai donné les tickets d'entrée qu'on m'avait offert, j'ai entendu une organisatrice murmurer "C'est Adeline Russier..." à la personne chargée de cocher l'arrivée des nominées. J'étais en mode célébrité, c'était très amusant !

Une fois le public installé et après un petit discours du maire, on a appelé les nominées dans la catégorie Culture. J'étais contente de passer au début. Nous sommes toutes les trois montées sur scène, et l'adjointe à la Culture a présenté les projets de chacune. Elle a très bien parlé de mon livre, j'étais très contente. Puis il y a eu quelques secondes de musique pour faire monter le suspense. Alors, récompense ou sourire de circonstance ? ...

Eh bien, c'était... sourire de circonstance ! Le plus drôle, c'est que je n'étais pas déçue (vrai, vrai !). En fait, j'étais extrêmement amusée. Je pensais à tous ceux qui passent à côté d'un César sous l'oeil attentif des caméras et qui applaudissent poliment en masquant tant bien que mal leur déception. Je me suis remémoré aussi un épisode de la série Friends où le personnage de Joey fait un scandale quand il ne recoit pas un prix.

100_0308

J'ai donc appaudi avec le sourire avant de faire une chaleureuse bise à la présidente de l'école de musique qui avait bien mérité la plaque de verre gravée du nom de la ville qui ne deviendrait pas un serre-livre dans ma bibliothèque. J'ai également reçu une composition florale et des invitations pour un spectacle, ainsi qu'une bise de la part de plusieurs membres de l'équipe municipale. J'étais contente parce que c'était la première fois que j'avais l'occasion de faire ce fameux sourire de circonstance... La récompense, ce sera pour une autre fois !

Ensuite, le même cérémonial s'est répété à quatre reprises, pour récompenser les lauréates des autres catégories. J'ai vraiment apprécié que chacune des nominées soit présentée en détail, cela m'a intéressée d'apprendre ce que chacune avait réalisé comme projet. C'était une soirée très agréable. Cela aurait pu s'arrêter là. On aurait enchaîné tout simplement avec le verre de l'amitié et chacun serait rentré chez soi, mais il y avait encore une bonne surprise pour finir la soirée.

C'était le spectacle de Stan Bennett, un chanteur-imitateur de talent. Pendant une heure et demie, il a chanté les standards de la chanson française et anglophone. J'étais vraiment impressionnée de le voir enchaîner les chansons en changeant de voix à chaque fois. On a chanté avec lui, on a crié "Patrick !" quand il a repris une chanson de Patrick Bruel, on a dansé sur nos sièges... Je me suis follement amusée !

A l'issue du spectacle, la municipalité avait prévu un petit buffet. Cela m'a permis de parler avec quelques connaissances. J'ai même croisé Sylvie, la libraire qui m'a accueillie pour des dédicaces en février ! Je m'attendais presque à voir Margaret, mon amie veauchoise imaginaire, entre les plats de quiche et les verres de kir... Parce que c'est bien grâce à elle que j'ai été invitée à cette fête !

Alors, encore une fois... Merci, Margaret !

WIN_20190309_114307